Art

Les cabines du bassin d'hiver

  • À l’origine les cabines qui bordent le bassin d’hiver permettaient aux nageurs d’avoir l’intimité nécessaire pour se dévêtir, troquer l’habit de ville pour le costume de bain. La cabine était le lieu d’où les nageurs se dévoilaient avant de plonger dans le grand bassin.

    Et puis la Ville de Paris a fermé les portes de la Piscine Molitor. Le lieu est devenu un spot connu et reconnu par les graffeurs pour son caractère hors du commun : peindre à ciel ouvert dans des piscines vides de 46 et 33 mètres de long et autant de coins et recoins à investir. Pendant près de 20 ans, Molitor représentait un immense atelier à ciel ouvert pour les amoureux du spray.

  • Aujourd’hui ce ne sont plus des nageurs qui se dévoilent dans les cabines mais des artistes. Chacune des 78 cabines qui entourent le bassin d’hiver a été investie par un artiste, du sol au plafond, pour composer une immense galerie d’art contemporain urbain.

    Découvrez dans la cabine n° 166 l’univers joyeux des Gouzous de Jace et l’air malicieux de Monsieur Chat dans la cabine n° 188, interagissez avec les Francs Colleurs du collectif 9ième concept, flashez l’un des murs de la cabine n° 114 de Marko93 pour révéler ce qui s’y cache, laissez-vous porté(e) par la poésie des origamis de Mademoiselle Maurice au n° 40, autant d’expériences à vivre et d’artistes à découvrir.

Pour visiter les cabines d’artistes du bassin d’hiver, cliquez ici



Réservation